Eternal Opera

L'éternelle fiction est face à vous - Forum RP
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le roi du silence.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kyûketsuki
Cŷbәя-√λmρﮊяוc Mũ†ǻ†i0И
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Le roi du silence.   Dim 27 Mai - 21:47

Les murs tremblent. Les corps s'animent. Le rythme s'empare des membres. Les regards enivrés se croisent. Les âmes s'embrassent. Les pantins s'embrasent.
La musique est une drogue. La drogue est interdite. On imaginait pas qu'une telle chose puisse arriver. On imaginait pas un monde asseptisé. Un monde où il faudrait payer pour s'exprimer. Payer pour presque rien. Un monde ou tout exces serait sévèrement punit.
Un monde ou l'on réprimerait la culture. Un monde ou l'on obligerait les gens à consomer, tous de la même maniere. Un monde ou nous serions tous des esclaves qu'on cherit comme des clients, et qu'on parque comme du betail.
Des êtres humains qui ne se parlent plus, ne se touchent plus, ne s'ecoutent plus. Des êtres humains constament harcelés par la propagande et la publicité.
Un semblant de liberté. Cette liberté que presque tout le monde à oublié, certains tentent de la conserver.

Sous la terre. Loin des oreilles des Régulateurs, qui, constament, s'emploie a éliminer toute forme d'activité liberatrice, toute activité sensuelle. Tout activité transgressive.

Le Cyberakt est l'un des sanctuaires de certains resistants qui fomentent une révolution. Et leurs nuit sont agitées. Ils rapellent au "Roi du Silence" qu'il n'a pas la mainmise sur tous les peuples. Ils sont introuvable, car le Cyberakt n'est pas figé. Il est dans chaque âme resistante. Et chaque nuit il se reforme.

Si ses membres sont parfois armés, le Cyberakt ne compte pas reconcquerir la liberté par les armes. Tout doit se faire de l'interieur, comme un virus qui s'etend dans le systeme totalitaire. Cependant, il est parfois necessaire de sortir les armes.


- Régus!!

Montée d'adrénaline dans la station de métro abandonnée. La musique
continue. L'art se fait la cible des uns, et l'espoir des autres.


- On se disperse!


Un régulateur arrive par l'escalier descendant a la station. Casque, masque a gaz, lobotomie cerebrale.... Il est insensible... Il vient pour vider la zone.

5 autres arrivent derriere lui. Fuir ? Se défendre ? Pas de remorts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nocturnalopera.darkbb.com
Kurt
Newby
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Regarde au plafond.. c'était un test...
Ce que je suis : Je suis tel que tu me voi, tel que tu m'imagine...
Loisirs : Tu veux vraiment les connaître?
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Dim 27 Mai - 22:51

Yann était un résistant et avant tout un musicen... si il se baladait toujours avec un 9mm sur lui sa principale arme était sa Gibson SG.

Avec quelques autres résistants il avait formé un groupe Punk-Rock : Insecticide

Malheureusement pour lui son groupe venait de perdre son batteur, tué par un régulateur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdeltasplanent.blogspot.com
Kaht
Amber-eyed Black Angel
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Quelque part dans le ciel nocturne de mes songes ...
Ce que je suis : Ange Noir, Bourreau, Tyran, et tant d'autres joyeuses occupations ....
Loisirs : Crois-moi, il ne vaut mieux pas que tu le sache.
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Lun 28 Mai - 0:02

"Mauvais de rester ici !" pensa Velkahn, avant de courir et sauter sur les voies de métro, tandis que la foule commençait à s'affoler.

Il se glissa dans un conduit qui passait sous les voies et se mit à y ramper aussi vite qu'il put. il parcourut en quelques minutes l'espace de la station, puis mit encore une dizaine pour penser pouvoir sortir du conduit en sécurité.

La rue était totalement déserte. Velkahn s'extirpa du conduit, puis referma la bouche d'aeration qu'il avait forcé. Enfin il s'en alla vers chez lui.

Velkahn était un Cyberaktor, il adorait la musique, à un point rare. Plutôt grand, cheveux blonds mi-longs, yeux turquoise-gris ... un beau mec selon certains ... mais finalement peu. Ses vêtements, chemise blanche, pantalon et veste noirs, salis de son parcours de survie, lui donnaient l'air d'un financier désespéré par une faillite.

Il introduit la clé dans sa sérrure et tapota son code de sécurité. Il entra dans la labo où il travaillait. C'est là quil passait sa vie, quand il n'allait pas aux réunion du Cyberakt.

Il retira ses vêtement et s'affala sur son lit. Avant de dormir, il s'introduit dans la base de données de sécurité du batîment via son PC et pirata le système pour changer les heures enregistrés par les capteurs, à son arrivée. A peine eut-il finit qu'il s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt
Newby
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Regarde au plafond.. c'était un test...
Ce que je suis : Je suis tel que tu me voi, tel que tu m'imagine...
Loisirs : Tu veux vraiment les connaître?
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Lun 28 Mai - 12:58

Yann habitai une maison dans la forêt; loin de tout, loin du bruit, loins de ceux qui voulaient qu'il ressemble aux autres...

Il arriva près de chez lui, sa Gibson dans sa pochette qui était elle même sur son dos...

Yann faisait à peu près 1m75, avait des cheuveux mi-longs blond et ses yeux étaient d'un bleu profond... Son pull à rayure rouges et noires presque trop long pour lui lui donnait un air adolescent.Son jean était déchiré de partout, et ses Converses noirés étaient bien usées...

Sa maison comportait beaucoup d'instrument, la musique était ce qui l'avait de plus précieux, avec sa fille...

Il était déprimmé de cette vie, cette vie où l'on devait se cacher pour faire ce que bon nous semble...

Il posa sa SG sur son socle et pris une guitare sèche puis se mis à jouer et à chanter...
From rape
To right in.
To real, to live.
Should i lie down or stand up
And walk around again?
My eyes finally wide open up.
My eyes finally wide open shut.
To find the fount of sound
That hears the touch of my tears.
Smells the taste of all we waste
Could feed the others.
But we smother each other
With the nectar and pucker the sour
Sugar sweet weather, blows through our trees, swims through our seas,
Flies to the last gasp we left on this earth, oh ohh

It's a long lonely journey from death to birth
It's a long lonely journey from death to...
It's a long lonely journey from death to birth
Oh, it's a long lonely journey from death to...birth

Should i die again? should i die around?
Pounds of matter wailing to space
I know i'll never know until i come face to face
With my own cold dead face
Oh, with my own wooden case.
You are with me, with me, ooh, ohh, hmm
I'm mourning you ooh, ooh, ohh, hmm

Il arracha les cordes de sa guitare, s'alluma une clope avant de reprendre son chant

It's a long lonely journey from death to birth
It's a long lonely journey from death to birth
It's a long lonely journey from death to birth
It's a long lonely journey from death to...birth


musique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdeltasplanent.blogspot.com
Kurt
Newby
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Regarde au plafond.. c'était un test...
Ce que je suis : Je suis tel que tu me voi, tel que tu m'imagine...
Loisirs : Tu veux vraiment les connaître?
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Dim 3 Juin - 15:05

C'était le lendemain, Yann avait rejoins Chris

-Alors on le fait?

Chris fit un oui de la tête

-Bon ben c'est parti alors

Insecticide passait sur les ondes de police, Yann avit piraté leur système.

La musique tournait en boucle, c'était une chanson contre eux, ceux qui avait tué Illian leur batteur...

-Yann v'là une patrouille!!!

Yann sortit son 9 mm avant de le ranger et de sortir sa guitare et en jouer.

3 policiers etait devant lui mais il ne voyait aucun régualateur

-Cha là, là là, Cha là, là là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdeltasplanent.blogspot.com
Arlslim
Newby
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 25
Localisation : Derriére l'objectif d'un appareille fotow.
Ce que je suis : rien, pas grand chose... Ou juste une ombre dans ton dos.
Loisirs : Mm...
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Dim 3 Juin - 15:58

Blick était un jeune policier. Il était rentrée il y a 3 mois dans la police et là il était à sa première mission d'extérieur.

Son objectif était de neutralisé (soit tué en langage police) deux jeunes musicien qui diffusaient de leur musique sur toutes les ondes de police. Blick avait appris qu'ils faisaient ça pour venger un batteur mort.

Blick se trouvait fasse au deux musicien. Blick observa se deux compagnons sortir leur armes et les pointées sur les deux jeunes. Puis il écoutat la musique. Elle l'envoûta et il choisit de la défendre.

Il sortie alors alors lui aussi son arme mais tira dans l'épaule et dans la tête des deux policier puis il retourna sont arme contre lui est tirat un balle qui lui frola le cou.

Je revient, restez dans la zone mais cachez vous. Je suis votre allié.

Il allat au Q.G faire son "rapport"

Une fois devant le chef il dit la chose suivante ( en rythme ) :

Je démission car voyez-vous la music est une arme que le pistolet et les autorité ne pourront jamais contrer.

De plus je peut les aider grâce à vos code de sécurité...


Blick!
Blick!!!
Revenez me dire ça en face! Que mon poing et votre figure puissent collaborer.

Mais Blick était déjà partit en laissant son badge sur le bureau, son pistolet à la cheville et la porte définitivement verrouillé.

(Tous les bureau se déverrouille avec un code tapé sur une console à droite de la porte à déverrouiller. Mais les claviers n'aime pas les touches enfoncées avec le poing)

Blick rejoint sans être suivit et sans mal les deux personne qu'il avait secourue


Dernière édition par le Dim 10 Juin - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fotowfolles.skyblog.com
Kurt
Newby
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Regarde au plafond.. c'était un test...
Ce que je suis : Je suis tel que tu me voi, tel que tu m'imagine...
Loisirs : Tu veux vraiment les connaître?
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Dim 3 Juin - 18:44

Yann et Chris se regardait dans les yeux pui Yann fixait le flic.

-Merci! Gars! Il faut croire que tu es un des seuls flic qui soient encore humain ici! Tu aprécie la musique c'est quelque chose de bon! Tiens pendant qu'on y est c'est peut être pas le moment ni la situation mais.... tu sais jouer de la batterie?

Puis il se mis à rejouer un morceau de guitare

-Tu ne m'as pas tiré dessus alors que je jouais de la guitare, tu connais le dicton : on ne tire pas sur quelqu'un qui chante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdeltasplanent.blogspot.com
Kaht
Amber-eyed Black Angel
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Quelque part dans le ciel nocturne de mes songes ...
Ce que je suis : Ange Noir, Bourreau, Tyran, et tant d'autres joyeuses occupations ....
Loisirs : Crois-moi, il ne vaut mieux pas que tu le sache.
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Dim 3 Juin - 22:10

(Hrp) je comprend que vous vouliez avancer dans le Rp, mais là je vous fait remaerquer que vos posts se croisent bizzarement et que ça va vraiment trop vite ... prenez une pause le temps qu'on voit comment rattraper le truc svp (hrp)

Edit de Kyu.

Oui en fait je pense qu'on aurait bien fait d'attendre un peu étant donné que d'autres choses auraient pu se passer le jour de la descente dans le metro.

(j'ai été absent, je vous prie de m'en excuser)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyûketsuki
Cŷbәя-√λmρﮊяוc Mũ†ǻ†i0И
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Mer 6 Juin - 13:06

Petit retour dans le passé.

Pas de remorts. Caché derriere un pillier, une étrange créature recharge ses instruments de mort. La musique semble en faire de même. L'étrange créature se nomme Kyûketsuki. D'un âge indéterminé, portant un coiffure traditionelle Japonaise de geisha, une combinaison, le tout surmonté d'un long manteau noir en cuir luisant. Son sexe n'etait pas bien défini, on supposait que c'etait un homme mais aux apparences on pouvait s'y perdre si l'on était pas du milieu. Seigneur de la nuit, architecte de la musique. Un Cyberaktor important qui fesait passser les interêts de cette culture avant les siens. En fait il n'avait aucun interet qui ne soit lié au Cyberakt.

The nights are so long for you,

Far far far in the dark tonight


Kyûketsuki enleva la sécurité sur ses armes et sorti de sa cache attaquant les régulateurs dans le dos. Il n'etait pas question d'honneur ou de mérite. Un coup lache était un coup de prit. Ils étaient trois en face de lui tandisque quelques autres Aktor en décousaient également avec les régulateurs.
Une petite rafale dans le dos d'un régulateur. Kyûketsuki attrapa le bras d'un autre régulateur en train de se faire volte face et retournat contre lui son Tazer électrique. L'officier s'écroula a terre, parcouru de tremblements.


Be haunted by a nigthmare

The nights are so long for you,


Il restait un régulateur. Il tirait a l'aide d'un inutile revolver. Sa précision était exercrable. Ainsi Kyûketsuki décida de lui donner une leçon. Une rafale d'Uzi faucha les jambes du régulateur qui se retrouva sur le dos, son arme tomba sur les rails du métro.

The night are so long for you tonight

Kyûketsuki s'agenouilla a cheval sur le ventre de l'officier de police, ce qui ne manqua pas de faire frémir ce dernier, qui se débattait. Autour les Aktors avaient en avaient fini avec les régulateurs et observaient la scene, silencieux.

- Laisse moi! Barre toi saloperie!


- Tststs on se tait s'il vous plait.

Une petite décharge de tazer bien placée fit taire l'officier.

- Qu'est-ce que tu veux ?! Demanda l'officier, la voix filtrée par le casque et le masque à oxygene.

Kyûketsuki s'empara du badge du régulateur et éclata de rire.

- Norton? Adjudant Norton? Je ne pensais pas qu'apres le souvenir que je t'avais laissé tu viendrais encore aussi vaillament dans les parages...

Il retira le casque et observa l'adjudant.

- C'est bien toi... Ca tombe bien, tu mérites le traitement que je voulais t'infliger, tu n'est pas de ceux qui s'engagent contre leur grés, t'est meme plutot zélé il me semble.

Kyûketsuki envoya un coup de son poing ganté, un coup sans merci dirigé dans la machoire de l'officier.

- T'es completement taré, espèce d'aliéné j'aurais du t'executer en prison, ça m'aurait pas coûté grand chose...

Un coup de feu retentit dans la station de métro.

- Excuse moi, c'est parti tout seul.


Justify my nerves.

Kyûketsuki se releva et s'éloigna du corps sans vie de l'adjudant.
Certains Aktors applaudirent, d'autre le regardèrent d'un air presque craintif.

- Vous applaudissez, alors que ce soir nous venons encore une fois d'avoir la preuve qu'en haut, on veut notre peau, et que notre condition n'est pas prete de changer. On s'en va, retrouvons nous dans deux jours au Black Raven. Aktors, disparaissez!

My innocent blood can't forgive.



[Paroles : Nervous and Innocence - Eve of Destiny]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nocturnalopera.darkbb.com
Tenma
Newby
avatar

Nombre de messages : 41
Localisation : dans la brume glacée des ténèbres
Ce que je suis : une ombre toute en couleur
Loisirs : VIVRE ! Quelle question!
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Mer 6 Juin - 15:25

"MERDE!"

Un choc d'acier contre acier résonna simultanément à l'exclamation faisant sursauter la vingtaine d'agent préésents dans la caserne.

La Fleur Blanche, comme la surnommait les hommes de sa brigade, enrageait. Cet abrutit de Norton c'était fait tuer, lui et tous ses hommes. Cet incapable gonflé d'orgueil avait refusé qu'elle et sa troupe se joingnent à lui, résultat? 5 morts pour eux et même pas un blessé pour les CyberActors!

"J'ai trouvé! Une caméra était branchée. Par contre la lumière est mauvaise mais ça nous donne une bonne silhouète. Regarde."

La jeune femme se retourna et regarda l'image qui s'afichait sur l'écran d'ordinateur: une silhouète à contre jour.
Un nom se forma dans l'esprit piraté de la Fleur. Elle grimassa et redonna un coup dans le mur qui vibra sous l'impact.

"Ey relax Flower! Calme toi un peu, c'est pas sur ce pauvre mur que tu devrai passer tes nerfs, il t'as rien fait!"

La femme soupira et se laissa tomber sur sa chaise, en face de son opérateur, le seul à l'avoir suportée plus de deux mois, le seul à ne pas craindre ses colères aussi violentes que fugasses. Le seul à la connaitre en fait...

La Fleur Blanche, de son vrai Bleuñvenn, avait hérité sur surnom de son habitude à déposer une fleur blanche au pied d'un ancien immeuble du centre ville pour chaque Actor tué de ses mains, et aussi de sa tenue, chveux longs décolorés à blanc, manteau long blanc, pantalon de la même couleur et gans plaqués de métal blanc.

Elle avait été recruté difinitivement à l'age de 17 ans, elle en avait aujourd'hui 34.
Un agent était arrivé après sa journée de cours et lui avait dit que les cyberactors avaient tué son petit ange. Depuis ce jour elle les combataient de toutes ses forces, en oubliant même de vivre... Elle n'aurait de cesse que lorsque l'assassin sera mort.

Un main sur son épaule la fit sursauter. Elle releva la tête et croisa le regard de son opérateur, Shuei, qui lui souriait doucement.

"Tu sais bien que j'aime pas t'voire comme ça... Allez faitmoi un beau sourire! Voila... Tu vois quand tu veux..."

Il fut interrompu par l'alerte générale. Des Actors avaient été repérés dans le secteur 06.

"Tout le monde en place! On se dépèche!"

Tous les hommes courèrent d'un même mouvement vers les garages pour se diriger vers les coordonnées que Shuei leur fournirait.

Bleuñvenn fut une des première à arriver.
Les Actors furent rapidement encerclés et les ordres de rédition fusèrent.
Comme à chaque fois qu'elle s'apètait à tuer des bride de paroles d'une chanson lui revinrent en mémoire et elle les murmura, telle une incantation:

"Death rise under red sky..."

L'un des actors tenta de fuire, la Fleur Blanche leva son fusil à canon scié et tira. Le corp chutta lourdement et le silence se fit.

Elle s'avança vers le cadavre et lui ferma les yeux, il devait avoir à peine 16 ans...

Ses hommes embarquèrent les autres actors dont elle essuya les insultes sans broncher. Elle savait ce qu'elle avait fait et n'allait pas en mourir.

Ils avaient fait une belle prise aujourd'hui, 8 actors arrètés et pas d'échange de tir. Bleuñvenn se lassa tomber sur la chaise en face de son opérateur et s'endormit.

sometimes I dream, sometimes I nightmare....
sometimes I dream and I can't awaken...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reve-de-brume.skynetblogs.be/
Kaht
Amber-eyed Black Angel
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Quelque part dans le ciel nocturne de mes songes ...
Ce que je suis : Ange Noir, Bourreau, Tyran, et tant d'autres joyeuses occupations ....
Loisirs : Crois-moi, il ne vaut mieux pas que tu le sache.
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Dim 10 Juin - 11:43

Velkahn attendait patiement que l'ascenseur atteigne le rez-de-chaussée, relisant la liste de ses activités de la journée. Il se retint de siffloter, bien que le coeur lui en dit.

Il était rasé de près, coiffé et costumé sous sa blouse blanche. Un parfait valet de la dictature. Qui croierait qu'il était un Cyberaktor ?

Les portes s'ouvrirent enfin et il sorti de l'ascenseur pour se rendre au bureau des acceptations, où travaillait un collègue qui pourrait lui expliquer ce petit détail : les étoiles qui se trouvaient à l'endroit où aurait dû se trouver les activités entre 14h et 20h.

- Top Secret, répondit Brian.

- Pardon ?

- Top Secret, c'est pas dur à saisir.

- Dis-moi, sachant que ce "Top Secret" va occuper la moitié -et même plus- de ma journée, je pense que je suis autorisé à savoir non ?

Brian lui fit signe de fermer la porte. Une fois fait, il s'affala dans son fauteuil en soupirant.

- Je vais faire simple : tu va devoir faire ,comme d'autres aujourd'hui, les analyses médicales d'un Régulateur. Ils sont toute une section aujourd'hui. C'est leur "Check-up" semestriel. On nous a affecté cette unité, et chaque analyste aura son régulateur attitré.

- Comment ça ?

- Le labo qui a été incendié il y a un mois était leur labo attitré, et donc, ils se retrouvent affectés au nôtre, et ce jusqu'à ... eh bien jusquà ce qu'on soient incendié, que les Régus soient tués ou que nous soyons tués ... tu comprend ?

- Trop bien ... en gros, je vais devoir passer ma journée après le déjeuner à palper, piquer, scanner, checker, ausculter, analyser un sociopathe associal chronique qui ne va pas dérocher un mot et dont l'haleine fétide va empuantir mon bureau pour un mois au bas mot.

- T'as tout compris ! répondit Brian en souriant.

- Tu ne sourit jamais. Que va-t-il m'arriver encore pour que ça te donne ce rictus malsain ?

- Je connais les affectations. Et je vais dire que tu ne va peut-être pas avoir la mauvaise haleine, mais le pire associal sociopathe qu'on pouvait trouver : on la surnomme la Fleur Blanche.

- La ?

- Oui, l'une des rarissimes femmes-Régulatrices. Et l'une des "meilleurs" aussi.

- Alélouïa ! Je dois faire mon testament et mes prières maintenant ou vous pensez que j'ai une chance de survivre, mon père ?

- Arrète ta déconne et va au boulot, il te reste trois heures avant son arrivée ! et soit pas en retard, ça ferait mauvaise impression.

- T'es un Saint, mon couillon ! Dit Velkahn en lui serrant la main.

- Amen, répondit Brian.

Velkahn sorti du bureau et se dirigea à nouveau vers l'ascenseur, pour une montée de 79 étages, vers son bureau. Une fois à l'intérieur, il inséra la puce que Brian lui avait mis dans la main pendant leur poignée de salut dans son biper. Un message s'afficha : Black Raven, deux jours, soit à l'heure.

Il retira la puce : arrivé en haut, elle irait dans l'acide. Lui, il sentait que sa journée allait être très longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlslim
Newby
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 25
Localisation : Derriére l'objectif d'un appareille fotow.
Ce que je suis : rien, pas grand chose... Ou juste une ombre dans ton dos.
Loisirs : Mm...
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Dim 10 Juin - 18:52

Blick avait passer un accord avec un jeune musicien qu'il connaissait pour l'avoir embarqué plusieurs fois au poste mais toujours relâché par la suite pour manque de preuves.

Blick se mit donc à jouer de la batterie dans une vieille partie des souterrains que l'on appeler "Le temple" car toutes personnes voulant apprendre un instrument allait là-bas, comme les prêtres enseigne au plus jeune le catéchisme.

Au bout de 2 heures continue il ressemblait à un légume passé à la vapeur.

Après avoir manger dans un fast food à la surface il retourna dans les sous terrains pour écouter un groupe que le Paul (le propriétaire de la batterie) lui avait conseillé.

Blick assista au concert mais soudain une troupe de régulateurs arriva.

Un jeune avec qui il avait rapidement discuté tomba lourdement sur le sol. Blick toujours épuisé de sa journée ne comprit rien de se qui se passait. Tous le monde couraient vers les sorties.

Alors un régulateur lui tira le bras. Blick fut traîné, puis assit dans un véhicule.

Blick ne savait plus... Qui il était ... , D'où il venait ... , Se qu'il faisait là...

Il laissa les mot sortir de sa bouche:





Je ne ??? me torturer
Les choses se brouillent autour de moi
Que m’a t’on fait, qu’est-il arrivé ?
La mémoire se joue de moi

Je sais, je sais qu’il me manque le lien
Déphasé, déstructuré, je disparais dans l’hémisphère
Dépassé, déconnecté, amnésie clouée à terre

Les sens m’entraînent à la déraison
L’esprit se noie au gré d’étranges visions
Mon identité je suis le film de la vérité
J’explose de rage, je nourris mes pulsions
J’ai perdu le maillon

Je sais, je sais qu’il me manque le lien
Déphasé, déstructuré, je disparais dans l’hémisphère
Dépassé, déconnecté, amnésie clouée à terre

J’en crois ces neurones électrisées
Non, personne ici pour me renseigner
Je dois trouver la parcelle cachée
Le ciment qui fixera mon être entier
Démasquer, entrer, me rappeler
Je cherche le chaînon

Je sais, je sais qu’il me manque le lien
Déphasé, déstructuré, je disparais dans l’hémisphère
Dépassé, déconnecté, amnésie clouée à terre


Adresse de musique sur radioblog
Merzhin Amnésie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fotowfolles.skyblog.com
Kurt
Newby
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Regarde au plafond.. c'était un test...
Ce que je suis : Je suis tel que tu me voi, tel que tu m'imagine...
Loisirs : Tu veux vraiment les connaître?
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: u   Dim 10 Juin - 21:46

Yann avait toujours l'image de ce flic corrompu dans sa tête

"Tu sais jouer de la batterie"...

Il prit sa tête dans ses mains

-Putain j'suis trop con, j'ai du lui foutre les boules il est parti comme un lapin!

Soudain son cellulaire se mis à sonner

-Allô

-Yann c'est Chris, ils ont fait une descente au concert des Nines Stroke!

Aussitôt Yann pris son 9 mm et sa Gibson...

Edit de Kyû : Nan mais les gars... quand je vois marqué "il prena", franchement....Faites gaffes quoi 'tin

Edit de Kurt : Heu ouais j'avoue sa c'est de la faute XD désolé, mais en même temps c'est rare que j'en fasse


Dernière édition par le Lun 11 Juin - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdeltasplanent.blogspot.com
Arlslim
Newby
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 25
Localisation : Derriére l'objectif d'un appareille fotow.
Ce que je suis : rien, pas grand chose... Ou juste une ombre dans ton dos.
Loisirs : Mm...
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Lun 11 Juin - 11:26

Blick avait dormi ou plutôt cauchemardé :

Blick venait par ici mon cher regardez qui et là... Mais c'est votre ancien capitaine !

Lui dit une personne en blouse blanche et avec des lunette jaune ne laissant voir que le noir de ces yeux.

Blick dit son ancien capitaine, vous allez retourner là-bas et nous foutre la paix. Retourner faire votre "musique" illégal.
Si jamais vous réapparaissez à la surface nous vous lavons le cerveau et vous réintégrez la police en temps bourreau de régulateur .
Bon j'allai oublier je vous devez cela.

Et il lui colla un coup de poing qui plia Blick en deux.

Blick se réveilla dans une rame de métro désaffecté.

Il décidât d'aller squatter chez Yann enfin si il l'acceptait.

Blick était donc sur la route de l'adresse que Yann lui avait donné. Pour Blick l'heur était inconnu comme la date...


__________________________________________________


Pour Blick tous ceci n'était qu'un simple rêve mais tous était bien réel, même le coups de poing.

En fait le capitaine ne l'avait pas tué ni torturé car il avait place une puce traceuse dans le bras gauche de Blick.

Elle était discrète et ne laisser qu'une petite cicatrice. Mais elle permettait de localiser Blick ainsi que de savoir se qu'il entendait contre son gré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fotowfolles.skyblog.com
Kurt
Newby
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Regarde au plafond.. c'était un test...
Ce que je suis : Je suis tel que tu me voi, tel que tu m'imagine...
Loisirs : Tu veux vraiment les connaître?
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Lun 11 Juin - 13:40

Yann arriva sur les lieux... trop tard il fallait croire

-Et MERDE!!!

Il se mis à frapper contre un mur, il avait l'impression de ne servir à rien...

Soudain il senti une présence arriver à tout vitesse vers lui.

Il eu juste le temps de se baisser, sa Gibson avait pris : elle était en morceaux.

-Putain espèce d'enfoiré!

Il pris son 9mm puis essayai de viser son ennemi

-'tain il est rapide, je dois me concentrer...

Puis il tira une balle qui toucha l'épaule gauche de son ennemi...

"La chose" se mis à partir très rapidement vers la surface...

Yann se retourna vers sa guitare

"Y'a plus qu'a m'en prendre une autre, une Fender cette fois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdeltasplanent.blogspot.com
Tenma
Newby
avatar

Nombre de messages : 41
Localisation : dans la brume glacée des ténèbres
Ce que je suis : une ombre toute en couleur
Loisirs : VIVRE ! Quelle question!
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Ven 15 Juin - 21:18

La Fleur Blanche était dans l'ascenceur qui devait la mener à ce qui serai son nouveau "médecin de famille" comme disait Shuei.
Elle allait encore se faire charcuter et peloter par une espèce de savant fou pro-gouvernemental qui lui servirait un petit discour lêche-cul en gise de bienvenue puis qui lancera des blague douteuse sur sa condition de "gentil pantin" alors elle lui jetterai un regard à faire se geler un désert aride et s'en irai sans avoir décrocher un mot, comme d'habitude quoi.

Sauf que cette fois-ci Shuei lui avait donné un petit quelque chose à "offrir" au scientifique. Il ne voulait pas risquer de reperdre toutes les données consernant la brigade dont il était chargé.

"Je m'en chargerai bien moi même, mais j'ai une réunion de famille, tu sais ce que c'est... les mômes qui braillent, les vieux qui grognent... Enfin bon! Je te raconterai, aller bonne soirée!"

Bleuñvenn soupira, une réunion de famille... Pour la sienne "Bleuñvenn" était morte, il valait mieux pour eux, et pour elle, de toute façon elle ne ressentait plus rien.

Alors pourquoi avait-elle sourit à son opérateur lorsqu'il avait évoqué sa famille?
Bof, certainement sa puce qui avait besoin d'un petit réglage, et après à elle la joie de ne plus penser, de se sentir portée, de ne plus faire ces cauchemard qui peuplait ses nuit... Non, ce n'était pas vraiment de la joie puisqu'elle ne ressentait rien... c'était ... planant... Mais bon peu importe le nom que l'on donne à cette sensation, c'était bien le cadet de ses soucis.

70, 71, 72... 76, 77, 78, 79 les portes de la cabine métallique s'ouvrirent sur un couloir blanc cassé, laid.
Bureau 4356, 4357, 4358, 4359, elle ouvrit la porte sans frapper et s'installa directement dans un des fauteuils tronnant devant le bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reve-de-brume.skynetblogs.be/
Kaht
Amber-eyed Black Angel
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Quelque part dans le ciel nocturne de mes songes ...
Ce que je suis : Ange Noir, Bourreau, Tyran, et tant d'autres joyeuses occupations ....
Loisirs : Crois-moi, il ne vaut mieux pas que tu le sache.
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Ven 15 Juin - 21:37

Velkahn resta un instant paralysé de surprise, et la feuille de papier qu'il tenait dans les mains, d'abord bien droite et dressée, retomba sur elle-même, tandis qu'il regardait la nouvelle venue avec un regard qui devait s'apparenter à celui d'un boeuf charolais.

- C'est ... c'est pour ? demanda-t-il, en se resaisissant.

Mais il craignit la réponse. Il était l'heure, et cette femme devrait être, avec ponctualité, la seule femme de sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenma
Newby
avatar

Nombre de messages : 41
Localisation : dans la brume glacée des ténèbres
Ce que je suis : une ombre toute en couleur
Loisirs : VIVRE ! Quelle question!
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Ven 15 Juin - 22:00

La Fleur Blanche darda sur le scientifique un regard dédaigneux.

Et en plus de lui avoir attribué un scientifique de bas étage, c'était un crétin profond.
L'heure qu'allait durer le check point allait être longue...

*Ne pas perdre patience, ce n'est pas un Aktor.*

La régulatrice se leva et ôta ses vêtement, ne gardant que bracière et boxer, laissant à la vue divers capteurs dont était bardé son corps. Elle apuya ses poings sur ses hanches et lacha d'une voix froide:

"Faut que je te fasse un dessin? Bouge! Je n'ai pas que ça à faire figure toi!"


Dernière édition par le Sam 16 Juin - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reve-de-brume.skynetblogs.be/
Kaht
Amber-eyed Black Angel
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Quelque part dans le ciel nocturne de mes songes ...
Ce que je suis : Ange Noir, Bourreau, Tyran, et tant d'autres joyeuses occupations ....
Loisirs : Crois-moi, il ne vaut mieux pas que tu le sache.
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Ven 15 Juin - 22:14

Velkahn pris une inspiration, déposa sa feuille sur son bureau, proposa à la régulatrice de prendre une blouse pour éviter d'avoir froid (tout en précisant que cela ne risquait pas encore trop avec la température régulée de l'établissement, et ce d'un ton légèrement acerbe) et lui demanda de se raseoir.

Ceci fait, il s'assit lui-même et déverouilla son terminal.

- Si vous pouviez me donner le dossier que vous deviez avoir pour vos précédents Check-ups, cela devrait accélérer les choses.

Le ton n'était pas sec, ni mielleux pour autant, pas invitant, ironique dans le fond, cynique, certainement ... la journée allait paraitre longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenma
Newby
avatar

Nombre de messages : 41
Localisation : dans la brume glacée des ténèbres
Ce que je suis : une ombre toute en couleur
Loisirs : VIVRE ! Quelle question!
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Ven 15 Juin - 22:28

La Fleur prit la blouse que lui avait désignié le scientifique et retourna s'asseoire. Elle sourit intérieurement, finalement il n'était peut-être pas si incompétant qu'il en avait l'air... Quoi qu'il avait plutôt l'air de vouloir en finir le plus vite possible avec elle.
Mais il apprendra qu'on n'en finnit jamais avec un régulateur, sauf lorsque celui-ci le décide...

"Mon opérateur à implanté mon dossier dans votre ordinateur."

Le ton était neutre, régulié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reve-de-brume.skynetblogs.be/
Kaht
Amber-eyed Black Angel
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Quelque part dans le ciel nocturne de mes songes ...
Ce que je suis : Ange Noir, Bourreau, Tyran, et tant d'autres joyeuses occupations ....
Loisirs : Crois-moi, il ne vaut mieux pas que tu le sache.
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Ven 15 Juin - 22:39

Surpris, l'analyste regarda, et constata : " J'avoue être agréablement surpris de l'efficacité de votre opérateur, " dit-il en commençant à parcourir le dossier.

- Je vais vous poser certaines questions d'usage, bien qu'obsolètes, mais au moins, je pourrais avancer dans le programme. Je vais aller assez vite sur la partie connaissance du sujet (vous, j'entend ...)puisque j'aurais le temps de vous connaitre un peu plus après l'examen, à tête reposée.

Il enclencha un enregistreur et posa ses questions, sans arreter de lire le dossier.

- Avez-vous été malade depuis votre dernier check-up ? si oui, de quelle maladie, et quel fut votre traitement ? Avez-vous eu des rapports sexuels avec des personnes non-controlées ? Avez-vous des douleurs chroniques ? Avez-vous quelque chose à ajouter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenma
Newby
avatar

Nombre de messages : 41
Localisation : dans la brume glacée des ténèbres
Ce que je suis : une ombre toute en couleur
Loisirs : VIVRE ! Quelle question!
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Ven 15 Juin - 22:46

"Négatif"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reve-de-brume.skynetblogs.be/
Kaht
Amber-eyed Black Angel
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Quelque part dans le ciel nocturne de mes songes ...
Ce que je suis : Ange Noir, Bourreau, Tyran, et tant d'autres joyeuses occupations ....
Loisirs : Crois-moi, il ne vaut mieux pas que tu le sache.
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Ven 15 Juin - 22:53

- Bien, alors la première chose, je vais vous extraire vos capteurs, puis nous passerons aux analyses à proprement parler. Est-ce ainsi que procédait votre ancien analyste ?

Il avait dit ça en se levant et s'approchant de la cloison mobile séparant le bureau de la partie "technique" qu'il déplaça.

Même si extérieurement il restait d'un calme exemplaire, intérieurement son esprit était assez enbrouillé. C'était une jolie femme, d'un froideur exeptionnelle certes, mais tout de même vachement attirante. Et puis il avait toujours apprécié les gens qui avaient un caractère trempé. Seul ombre à l'horizon : Il est Aktor, elle est régulatrice. Et vu ses puces, elle est branchée de telle façon à ne rien ressentir.

La vie est mal faite, vraiment. Vivement le black Raven, en espérant qu'il n'y ai pas de fuites cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyûketsuki
Cŷbәя-√λmρﮊяוc Mũ†ǻ†i0И
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Sam 16 Juin - 1:42

La musique enivrait Kyûketsuki. Son corps ondulait lentement, le long de quelques autres êtres de chair. Le rythme incessant guidait cette danse endiablée. Cependant, son esprit ne pouvait s'empecher de se perdre dans les méandres du doute et du questionnement.
Il devait faire une rencontre qu'il appréhendait. La soirée se poursuivit, mais chacun sentait que le musical baron du monde sous-terrain était préoccupé. Il sorti même avant la fin des festivités.
Une fois dans la rue il erra dans l'ombre, levant parfois les yeux au ciel, vers ces immenses constructions sans fin, ces avatars de la folie des homme qui, inconscient, osaient transpercer le firmament, insultant ainsi les croyances qui avaient bâtti leur monde. Ces tours acérées, dont chacune renfermaient le venin qui infectait la civilisation, comme une colère célèste dirigée par l'homme, devenu dieu, vers ses semblables.
Le firmament était assombri, et précipitait sur la vermine terrestre une pluie salutaire qui ne pouvait cependant drainer le poison.

Cet instant d'éternité fut brisé par le bruit d'un véhicule approchant. La berline sombre ralentit à la hauteur de Kyûketsuki. La vitre arrière se baissa et laissa paraître les visages que l'Aktor s'attendait a apercevoir.

- Montez, mon cher.

- Hum... Je m'attendais à cette demande. Même si j'ai plutôt l'impression de descendre.

Kyûketsuki se baissa et entra dans la voiture. Le véhicule était fort spacieux. Il s'assit en face de ses interlocuteur. Il se sentait quelque peu mal à l'aise, ou plutôt, paradoxalement extremement à l'aise dans un environnement où il faisait contraste. Et pour cause les trois hommes assis en face étaient vétus de costumes noirs et cravattes. Et pourtant, en dépit de leur air strict et impassibles, il servaient, en partie, la même cause que Kyûketsuki, bien qu'occupants d'importants postes dans la société totalitaire. Bref, la situation était complexe et Kyûketsuki autant qu'eux serait forcé de biaiser, de flater, de conceder pour mieux tromper et pour obtenir d'avantage.
L'homme au milieu du siege face au Cyber-baron prit la parole.

- Nous vous avons parlé du déroulement de la prochaine action, sur l'hôpital central, et nous sommes tombés d'accord, j'ai maintenant plus de précisions, je vais donc vous en faire part.

- Faites donc...

- Comme vous le savez, l'hôpital central n'est pas seulement un hôpital. La partie cachée de l'établissement est utilisé pour le traitement et l'intérogatoire "avancé" des opposants. Dont de nombreux Aktors. En plus de cela, il sert la dictature en admettant en premier lieu les hauts dirigeants et autres colaborateurs. J'irais donc sans détour. Le but de l'operation est ni plus ni moins de faire sauter l'hopital, à partir du premier étage, afin de provoquer son effondrement, de façon a permettre l'évasion des opposants détenu tout en méttant a mal un des plus grands centres administratifs du district. L'Operation se déroulera a l'heure de pointe. Qu'en dites-vous?

- Je savais que vous etiez extremistes, mais là... Enfin, je dois vous avouer que l'idée me tente. Operons dans deux jours. J'ai demandé un rassemblement au Black Raven, celà permettra d'éviter la perte d'Aktors engagés dans cette institution.

- C'est donc d'accord. Donnez moi votre unité mobile, je vais transferer le plan d'action. Nous nous contacterons demain afin de planifier plus en détail l'operation. Nous aurons besoin d'Aktors, tentez d'en rassembler. Je vous transfère également le point de rendez vous, qui se situera dans une planque qui fait presque face à l'hôpital, vous y accederez avec votre détachement par le resaux égoutier, lequel est également en transfert dans votre unité centrale.

- C'est d'accord. A demain dans ce cas.

- A demain, et nous ne nous sommes jamais parlé.

Kyûketsuki dit en sortant de la voiture.

- Mais non voyons, vous me connaissez, ou plutôt vous ne me connaissez plus du tout.

Sur ce, Kyûketsuki disparut dans les ombres, et la berline redemara en trombe, disparaissant elle aussi dans les méandres de la grande et sombre cité.


[Für Tenma : Natürlich, Aktor nimmt ein "K"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nocturnalopera.darkbb.com
Tenma
Newby
avatar

Nombre de messages : 41
Localisation : dans la brume glacée des ténèbres
Ce que je suis : une ombre toute en couleur
Loisirs : VIVRE ! Quelle question!
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Le roi du silence.   Dim 17 Juin - 20:06

La Fleur Blanche était à présent alongée sur le billard, le scientifique jouant du bistouri dans son dos. Elle commençait à sentir de légers picotement aux endroit où il avait enlevé les capteurs, signe que la "déconnection" était déja bien avancée.
Elle commençait à se sentir humaine et comme à chaque fois, cette sensation de vie lui donnait une désagréable impression de faiblesse. Cet homme n'aurait q'un geste à faire pour la tuer, en ce moment précit, elle ne pouvait absolument rien faire contre lui.

Dieu qu'elle haïssait cette sensation!
Pourtant elle n'en montrait rien, le seul être capable de démasquer ses moment de faiblesse était son opérateur... Heureusement il n'était pas là.

La Fleur laissa ses pensés dériver vers le "cadeau" qui attendait bien sagement dans sa poche, il fallait qu'elle trouve un moment propice pour "l'offrir" au scientifique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reve-de-brume.skynetblogs.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le roi du silence.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le roi du silence.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Opera :: Forum Rp :: Cyber-punk / Anticipation-
Sauter vers: